« Parlons culture, c’est tendance | Accueil | Youpi ! C'est dimanche »

15 décembre 2007

Commentaires

JF le démocrate

"Je fais partie de ceux qui pensent que depuis l’élection présidentielle le paysage politique a radicalement changé et je milite pour faire de la politique autrement."

"Nous poursuivons une culture de vassalité vieille d’un demi siècle."

Je suis personnellement parfaitement en phase avec ces assertions. Et je pense hélas que pour que les choses changent, il faudra un peu plus de temps que prévu. Il y a eu et il y a encore trop de résistances, d'origine exogène (inutile de préciser à qui je veux penser), à la construction d'un MoDem vraiment indépendant. D'ailleurs, on peut même lire aujourd'hui dans le Figaro en ligne qu'après JM. Cavada, notre Président penserait au débauchage prochain de M. Mercier... Le MoDem devra se débarrasser d'un certain nombre d'éléments "gênants" ou risquant de tourner NC durant la phase transitoire de 3 ans où les UDF historiques ont la place belle.

Pour le cas particulier du tandem C. Morin-Dessailly / P. Albertini, à grande responsabilité, grande obligation de résultat, non? Peut-être que leur influence réelle au sein du MoDem sera corrigée après les municipales.

Nicolas Vinci

Elle doit y tenir à son fauteuil de sénateur, la "présidente par intérim" de votre section...

Désolant!

OG

A mon humble avis, lors des prochaines sénatoriales, le Mouvement démocrate fera encore les frais de nouvelles désertions, mais qui lui permettront de faire le tri parmi ses élus loyaux et les autres.

J'espère pour vous que la section rouennaise sera libérée de ses vieux démons.

Courage, vous y verrez plus clair en 2008. Vivement les sénatoriales !

Vattier Franck

Il semblerait que m’échoit le droit de réponse à ces arguties de mauvaise foi parmi les premiers. Ce ne sont là que des arguments spécieux et un raisonnement captieux tant sur le fond que sur la forme auquel je répondrai point par point.
1/ « j’étais tenue, exactement à la même heure, de recevoir un prix officiel décerné à la restauration du Gros Horloge, obligation à laquelle je ne pouvais déroger » : FAUX. La seule présence de Pierre Albertini pouvait suffire mais, en supposant que c’eût été le cas, une lecture personnelle de votre lettre aurait plus fait preuve de courage politique et d’honnêteté intellectuelle en passant par la permanence que d’envoyer vos « sbires » accomplir cette basse besogne. D’autre part, le dimanche 18 novembre 2007 à Bois-Himont, était, me semble-t-il, une opportunité à saisir pour exprimer votre désaccord, n’est-ce pas ?
2/ sur « la forme même de cette procédure de consultation » : la critique est facile mais l’art est difficile ne croyez-vous pas ? Si les procès d’intention faits ici et là soulevaient au moins quelques propos constructifs… Certes, seuls les présents pouvaient exprimer leur vote mais dois-je rappeler que les adhérents Rouennais avaient été informés par courriel de cette consultation dès le mercredi 5 décembre et que personne ne semble avoir manifesté l’impossibilité de se rendre à notre réunion. En revanche, si le temps a manqué, cela ne relève pas du fait de la direction actuelle mais des querelles contreproductives et des conciliabules réunis en catimini.
3/ « nous n’avons eu droit qu’à quelques réunions de circonscription où aucun débat global et de fond sur les municipales n’a été possible. » : qu’est-il ressorti de vos réunions du mercredi soir au Bar des Fleurs ? Quel est votre projet ? Avez-vous proposé, exposé ou partagé avec les autres adhérents du MoDem ? Il suffit de ces pamphlets stériles ! Si vous aviez mieux à proposer pourquoi avoir attendu le dernier moment ?
4/ « En vérité, la Présidente par intérim a pris soin de garder la haute main sur les listings (sur la base d’arguments liés à la CNIL qui ne tiennent pas la route juridiquement et encore moins démocratiquement). Et cela dans un seul but : préparer dans le secret, c’est-à-dire de la façon la moins démocratique qui soit, des débauchages individuels en faveur de la liste de Pierre Albertini, en étouffant parallèlement toute proposition d’alternative » : les adhérents (dont vous faites partie) n’avaient pas et n’ont pas à avoir connaissance de ces listings. D’ailleurs, ne vous êtes-vous pas vous-même constitué une liste parmi les adhérents ? D’après vos dires, il me semble bien…
5/ « Quelle garantie d’impartialité du débat alors que dès la fin juin, la présidente affirmait son soutien personnel à Pierre Albertini en compagnie de Bruno Devaux ? » : C. M.-D. n’oublie pas, elle, comment et pourquoi elle en est arrivée là et elle a des projets. Si elle fait de la politique, c’est pour être élue et agir pour réaliser des projets. Elle reconnaît publiquement ce qu’elle doit à Pierre Albertini en toute sincérité sans trahir cette confiance qu’il a déposée en elle. Mais pour revenir sur le manque d’impartialité du débat, pourquoi ne pas l’avoir sollicité et provoqué pour conjuguer nos efforts quand il était encore temps?
6/ « l’influence de parlementaire de la présidente pèserait de tout son poids auprès du siège pour préserver ses intérêts et adouber Pierre Albertini qui présentait sa candidature officiellement deux jours plus tard accompagné de l’ensemble des élus UDF de la majorité municipale qui, c’est le moins qu’on puisse dire, n’avaient pas brillé par leur présence lors de la campagne législative… » : si C. M.-D. avait cherché à défendre ses intérêts personnels, elle aurait été elle-même candidate pour les prochaines échéances municipales de Rouen. Pourtant, l’intérêt supérieur de la ville et des Rouennais a prévalu à ses yeux. Elle a bien compris qu’on ne marque pas des buts contre son camp surtout après avoir joué pendant sept ans avec cette équipe. Pour revenir à la campagne des élections législatives, vous semblez avoir une mémoire très sélective : qui a bénéficié des moyens matériels et logistiques pour mener à bien sa propre campagne ? Qui « occupait » la permanence parlementaire de C. M.-D. ?
7/ « Et que dire de cette réunion organisée il y a trois semaines à la permanence où les adhérents étaient invités à rencontrer Pierre Albertini ? Tout cela fut décidé sans la moindre consultation du Bureau élargi. » « N’importe quoi ! », vous souvenez-vous ? Ou votre mémoire vous fait-elle encore défaut ? Ce sont les propos mêmes que vous m’avez adressés lors de notre réunion pour présenter nos assises départementales de Bois-Himont qui se sont tenues le 18 novembre 2007. Certes, vous n’aviez pas apprécié que certains souhaitent rencontrer Pierre Albertini, je respecte votre point de vue mais en contrepartie, nous vous demandions de respecter le nôtre car nous pensons que seule la concertation permettre la construction et la réalisation de nos projets. Personne n’est tout noir, personne n’est tout blanc mais le Maire est un homme compétent, un homme d’expérience qui connaît ses dossiers et nous avions le droit de le rencontrer. Alors, oui, vous aviez été informée de cet échange avec Pierre Albertini !
8/ « Je m’interroge si la question n’est pas plutôt que les élus actuels gardent leur siège » : ne faites-vous pas partie des élus actuels ? Si vous aviez vous-mêmes joué les règles du jeu, peut-être ne seriez-vous pas donnée perdante ? Quant à la liste qui sera proposée par Pierre Albertini, ce sera 1/3 MoDem, 1/3 U.M.P. et 1/3 société civile.
9/ « Et je pense sincèrement que l’alliance proposée ce matin, au-delà de préserver les intérêts de quelques notables, nuira à terme à l’image de notre mouvement » : ce qui nuit véritablement à l’image de notre mouvement, ce n’est pas ce que vous avancez mais plutôt vos critiques contre ceux dont vous êtes issue, d’une part, et ces conciliabules que vous avez tenus, d’autre part. Nous étions convenus d’un mouvement unitaire et vous remettez en cause par là même des décisions qui ont été prises démocratiquement. Enfin, alliance il doit y avoir. Si ce n’était pas au premier tour, ce le serait au second. Au fait, avec qui vous seriez-vous alliée au cas où… ?
10/ « Le Mouvement Démocrate déclare incarner la démocratie, l’autonomie, le pragmatisme, la modernité politique. A Rouen, cette décision démontre que ces convictions sont bafouées. Nous poursuivons une culture de vassalité vieille d’un demi-siècle. » : la démocratie, l’autonomie, le pragmatisme, la modernité ne sont pas l’apanage de quelques dissidents. Alors, oui, j’estime que notre mouvement est bien démocrate car nous consultons ceux qui ont des opinions divergentes sans les évincer car nous pouvons travailler avec eux. Alors, oui, j’estime que notre mouvement est bien autonome car personne ne nous dicte ou nous impose ce que nous devons penser, dire ou faire. Alors, oui, j’estime que notre mouvement est bien pragmatique car nous sommes plus soucieux de l'action, de la réussite de l'action que de considérations théoriques ou idéologiques à des fins personnelles. Alors, oui, j’estime que notre mouvement est bien moderne car notre mouvement propose une voie qui n’a encore jamais été envisagée : travailler ensemble ! Car seul on va loin, mais ensemble on y va plus vite…
Je terminerai mon propos en précisant que ma parole est tout aussi libre que ma pensée. Je ne souhaite donc pas donner quelque crédit que ce soit à vos petites manigances dont la seule satisfaction de vos intérêts personnels est désormais démasquée.
Pour résumer en quelques mots : « faire de la politique autrement », ce n’est pas être systématiquement en opposition, c’est contribuer au développement et à la réalisation de projets à plusieurs (avec des tendances différentes, n’en déplaise à certains !) pour satisfaire aux intérêts supérieurs de la collectivité et des citoyens qui la représentent sans oublier pourquoi et comment on en est arrivé à ces responsabilités !

Hervé Torchet

À Lyon, François Bayrou a indiqué très clairement lundi qu'il y aurait une liste MoDem.

À Marseille, à Strasbourg, à Rennes, à Toulouse, à Nantes, notamment, qui ne sont pas de petites villes, il y aura aussi des listes MoDem.

bibifa

@Vattier Franck :"les adhérents (dont vous faites partie) n’avaient pas et n’ont pas à avoir connaissance de ces listings."
A bon, et pensez vous que les fédérations UDF avaient le DROIT de posséder la liste des adhérents au Mouvement Démocrate? Vous reprochez à Laure d'avoir constitué une liste parmi les adhérents, en oubliant de signaler que, comme de nombreux nonveaux adhérents,ELLE l'a fait avec l'accord des personnes qui constituent les listes en toute légalité! Les 10 points de votre billets ne font que démontrer, si il en était besoin, à quel point votre vision de la Démocratie est à des années lumières de ce que souhaitents les citoyens de notre pays...ils vont vous le montrer très bientôt!
@ Laure. Tout ceci n'est que partie remise et nous savons maintenant qui vaut quoi et qui veut quoi...à toute chose malheur est bon! Toute mon amitié!
Brigitte

Joël

Le bouquet final, quel brio Laure Leforestier,

Vous avez préféré les ors du Gros Horloge plutôt que d’affronter ce que vous avez semé depuis les législatives ….quel courage que d’envoyer vos instables serviteurs au casse pipe à votre place et pour quelle cause ? Franchement Laure vous avez perdu le sens commun ? Vous aviez la possibilité de laisser Pierre Albertini recevoir ce prix officiel seul pour affronter avec courage politique vos allégations vos désaccords devant l’assemblée et encore une fois vous avez déserté.

A Bois-Himont vous aviez l’occasion d’exposer vos divergences, mais ce fut le grand silence.
Pourtant, chaque fois que nous avions les talons tournés, vous vous mettiez à vociférer de toute votre gouaille dans la presse locale, voire nationale en usurpant l’étiquette MoDem alors même que le congrès fondateur n’avait pas eu lieu et que donc, vous n’étiez pas investie par les militants. Aujourd’hui, vous reprochez à la fédération de ne pas être démocrate, de comploter derrière votre dos !!!!
A vous pratiquer, Laure, j’ai pu constater à quel point vous êtes démocratique, tout ce qui ne pense pas Leforestier est forcément porteur du complot Morin-Desailly piloté par Albertini.

Me prenez-vous pour un imbécile, incapable du moindre libre arbitre. ? Ai-je besoin d’une Gourou Orangiste pour me dire ce que je dois faire ? Devrais-je être sous votre tutelle pour rencontrer les membres de la fédération, me faire ma propre opinion ?

Vous dites dans votre courrier que votre avis était relayé par d’autres militants ?
Dominique Bied habitant Sotteville voulant exposer un projet pour Rouen ?
Votre Teddy, Pierre étrangement silencieux, Matthieu idem, Jean-François idem, votre serviteur Thomas à qui il a été posé deux questions fort simples après la lecture de votre missive (missile) : quelle tête de liste et quel projet ? Incapable de répondre devenant écarlate avant de bugger. Le nœud était bien là, des mois de blabla, de critiques, de « je refais le monde » pour le jour-J, vouloir faire un semblant de putsch et n’avoir aucun projet, ni même une tête de liste à proposer ? Quelle productivité !
Quant à suivre les propos de Dominique…plutôt perdre en étant autonome pour mieux rebondir dans 6 ans…on verra sa tactique à l’épreuve mais sur Sotteville.
Pourtant il eût été plus simple de construire bien plus tôt s’il n’y avait pas eu tant de manœuvres contreproductives. Je rappelle ici que nous étions convenu de faire des projets dans l’intérêt des citoyens de Rouen en dehors de toute initiative personnelle. Le jouer seul et contre son propre camp a primé pendant des mois. Mettre son ego en berne dans l’intérêt commun eût été preuve d’une grande sagesse.

Et ces injures à peine déguisées envers la présidente, ce n’est pas digne de vous Laure, je vous pensais au-dessus de cela.


La procédure maintenant, heureusement qu’il y avait un vote des militants présents, si les absents étaient absents comme le dirait Lapalisse, c’est qu’ils ne se sentaient pas concernés, et puis, chère Laure, nous n’avons pas donné un blanc-seing à Pierre Albertini juste un accord pour faire une liste commune 1/3 U.M.P., 1/3 modem, 1/3 société civile et puis il faudrait savoir pour qui vous roulez, un coup diesel, un coup super, un coup diester !

Sur l’affaire des listings, pour Rouen, il me semble que vous avez été bien servie puisque en tant que candidate aux législatives vous aviez de fait bon nombre de coordonnées des sympathisants et des nouveaux adhérents en plus des membres plus anciens et que, de fait vous aussi vous vous étiez constitué un listing.

Vous parlez de débauchage dans le secret ? Qui a débauché en faisant des cafés citoyens heu pardon Démocrates parallèles à ceux de la fédération ? Qui organisait des réunions en dehors de tout cadre en catimini ? Débauchage en secret, c’est manquer de respect envers les autres courants de pensée. Ma parole est libre, ma pensée également, mon libre arbitre aussi.

J’ai demandé à contacter Monsieur Pierre Albertini, je n’étais pas le seul à formuler cette demande, vos propos ont été très démocratiques dans mon dos, je vous ai surprise à dire que nous n’étions que des crêpes retournées par CMD, merci de votre haute considération pourtant cette rencontre eut lieu et fut constructive, sans langue de bois, une rencontre vraiment honnête mais, vous y brilliez par votre absence ainsi que vos amis. Quelques autres rencontres furent aussi importantes pour me faire ma propre opinion sur le maire et son équipe municipale et sur l’avenir de ma commune.

Vous vous êtes mise dans une impasse il y a quelques mois, une impasse sans dialogue, vos propos ont été très durs envers Pierre Albertini, celui-ci vous a fait confiance pendant 7 ans au niveau de la mairie mais aussi sur le plan humain. En septembre, vous avez déjeuné avec lui pour « crever l’abcès » mais au contraire vous avez redoublé de critiques acerbes contre lui et son équipe municipale dont vous faites partie et dont vous votez toutes les résolutions ou presque. Vous pensiez sortir la tête haute après le congrès fondateur mais vous avez été déçue, lâchée, vous n’avez pas été suivie dans votre démarche sur le plan national alors vous avez jeté l’éponge, il ne vous manquait plus que le coup de ce samedi matin, la boucle est faite.
Je vous avais demandé pourquoi avec de tels désaccords vous ne quittiez pas le navire pour être libre de vos paroles, en son temps un certain Nicolas avait quitté son ministère pour prendre la présidence de son mouvement et parler librement….excusez-moi du comparatif mais bref passons certains confondent parfois salaires et indemnité. Il faut bien vivre quand on est élu, même à se trahir un peu.
A trois mois et demi des municipales, il serait temps de savoir pour qui on roule et si l’on va rouler gagnant, je ne souhaite pas offrir ma ville à la gauche fabusienne voilà tout. Maintenant le vote est fait, c’est démocrate, l’urne a parlé 17 contre, 32 pour, nous allons enfin pouvoir travailler, nous avons certes du retard à rattraper mais rien de tel que des démocrates déterminés et puis, c’est la vie, la frustration en fait partie.
Que vous soyez une forme de dissidence de la droite et de la gauche réunies, soit, mais que cela soit constructif. Et pour être démocratique jusqu’au bout, je reste à votre écoute bien que ne partageant pas votre conception de la politique sur Rouen. Alors en conclusion :
Savourez la trêve de Noël, Rouen cette belle ville, son marché de noël, ses illuminations, cette ville que nous aimons à parfois en déchaîner nos passions !!!

Cherry Etoile LRT

Et pourquoi ne vous présentez vous tout simplement pas ? Avec votre charisme et votre expérience à Rouen, vous pourriez créer la surprise ! Pourquoi donc vous en priver et en priver par la même occasion les Rouennais ? ;-)

Cherry Etoile LRT
https://lucbinsinger.free.fr

aldrin feuillye

victoire Valérie passe direct, merci pour elle et a votre minitel de parti mal parti, le mouvement démocrate a la prochaine, bye

Alexis

Nous pouvons tous applaudir Franck Vattier et Joël. Merci à vous pour vos commentaires éclairants. Grâce à vous, la politique rouennaise a avancé à une vitesse prodigieuse.
Vous pouvez ne pas être d'accord avec les idées de Laure ; c'est une chose. Mais, arrêtez de vous en prendre aux personnes ! Cela ne vous grandit pas. Arrêtez de frapper violemment Laure dans son dos. Cela n'est pas très galant...

J'ai fait partie de l'équipe : je le dis avec fierté. Avec Laure Leforestier, le MoDem avait l'occasion d'exister. Cela n'a pas été le choix des militants. Dont acte.

Plus que jamais, nous devons faire de la politique autrement. Etre démocrates. Des vrais.

Alexis Janicot (Modem 76, membre de l'équipe nationale d'organisation du Forum des démocrates - Jeunes UDF/Modem)

Vattier Franck

A Alexis Janicot,

Vous vous méprenez sur le sens de mes propos jeune homme. Laure est une personne que j'apprécie particulièrement sur le plan humain et j'admire votre courage à la soutenir jusqu'au bout. D'autre part, ce que vous ne savez pas, c'est que pendant les élections législatives (vous êtes arrivé après), j'ai tracté et boîté pour elle avec plaisir, sincèrement, et je le lui ai dit. En revanche, puisque vous cherchez quelques lumières pour interpréter le sens de mes propos, c'est sur la forme et les moyens d'action que je la soutiens pas.
Ne voyez donc pas, jeune homme, dans mes propos une certaine acrimonie. Je n'ai pas ce don du fiel si caractéristique à vos amis...

Joël

Cher Alexis,
on vous dit brillant étudiant, félicitation, vous êtes bien jeune pour comprendre le second degré, vous êtes fougueux tout à votre honneur. Ce qui me plaît à dire à propos de Laure c'est que je ne l'attaque point en tant que personne mais sur sa manière d'être en politique. Vous n'étiez pas encore sur notre région pour savoir le soutien( avec beaucoup de plaisir d'ailleurs) que je lui ai porté pendant la campagne des legislatives, boitage, tout comme vous n'étiez point là lorsque cela à commencé à déraper. Vous avez donc pris le train en marche. Quant aux attaques personnelles, votre protégée sait s'y prendre de manière très directe et je sais aussi lui répondre de la même manière sans que quiconque n'ait à me dire de le faire.
Il ne suffit pas de mettre des titres sur une carte de visite pour avoir une maturité, cela vient aussi avec les expériences de la vie et l'âge. Quant à l'image brillante du modem rouennais, permettez moi de rire, si elle brillait tant que cela, Laure aurait assisté samedi au vote et aurait présenté elle même ses revendications ainsi qu'une tête de liste, une équipe et un projet construit. A trois mois et demi des échéances, il aurait été plus que temps de le faire ne pensez vous pas?
Bonne continuation pour vos projets.

fredéric Quillet

La vie d'un mouvement politique reste quelque chose de difficile.

Je ne suis pas certain que les "réglements de compte sur blogs" entre des personnes du même mouvement soit bénéfique pour la suite de l'engagement politique.

Mais peut-être que le fait de "laver son linge sale sur un lieu ouvert à tous" fait partie de cette nouvelle "façon de faire de la politique"

Pas mon truc !

Pour l'union

Et si, maintenant que l'UDF Modem rouennais a donné son accord pour soutenir Pierre ALBERTINI, centriste sans terre aujourd'hui, si maintenant que nous avons un combat à mener pour faire gagner notre vision de la vie, notre humanisme, notre projet centriste dont le MODEM en est la conséquence, si maintenant que nous allons vers un afrontement PA/VF,et si maintenant on travaillait tous ensemble ? Pierre ALBERTINI n'est pas UMP et vous le savez. Même sans parti, sa pilosophie est et restera centriste. Mais une ville n'est pas un lieu de sectarisme et faite de dogme. C'est une équipe collective et solidaire, c'est un programme commun pour tous et avec tous.
Pourquoi n'iriez vous pas maintenant travailler pour que le centrisme qu'ils soit plein centre ou de centre droit conserve la ville de ROUEN.
Arrétez vous Laure LEFORESTIER et pensez à la contibution de pensée et de projet que vous pourriez apporter à la ville. Ce n'est pas en restant inexistante, ce n'est pas en passant votre temps à railler que vos idées s'imposeront demain. Le MODEM UDF de ROUEN est un peu indépendant, un peu centre droit. Si vous voulez exister, rencontrez Pierre ALBERTINI à nouveau. Je sais qu'il vous ouvrira la porte pour le bien de tous. Pensez y

le paladin

Je suis entièrement d'accord avec frédéric Quillet, cela n'est pas du plus bel effet ! Mais je pense qu'il était bien que Franck et joël puisse s'exprimer au regard de l'article de Laure.

hervé guillou

Cher M. Vattier, j'ai longuement réfléchi à votre intervention sur ce blog. Je vous précise que je suis un des sbires, conspirateur, dissident, qui participe au sombre café/débat du BDF (j'ai ainsi animé avec plaisir une soirée avec Catherine Morin Dassailly et Nicolas Zuili).A vrai dire, sbire, me convient, il y a là un coté "homme d'action" plutôt flatteur à mon âge. Plus sérieusement, je crois qu'il y a un point d'accord entre nous, mais aussi des divergences d'analyse.
. Un point d'accord d'abord. Les adhérents favorables à une liste conduite par Pierre Albertini et à une alliance avec l'UMP l'ont emporté samedi matin. Pour tout vous dire, j'ai même été surpris que l'option "indépendance" compte 17 suffrages.
. Des divergences ensuite. Tous vos arguments tendent à ramener le MODEM Rouennais à une règle du jeu écrite à l'hotel de ville.Et cette règle débute par un principe: la fidélité au maire. Mais ne voyez vous pas que la règle de ce jeu n'est pas forcément celle que les nouveaux (et jeunes) électeurs du MODEM veulent que l'on se donne ? Celle de ceux qui, jusqu'alors dégouté de la politique, ont tout d'un coup entendu F. Bayrou parler de l'intérêt général sur un ton neuf, et leur dire que sa génération aurait des comptes à leur rendre en leur laissant en héritage 1300 milliards de dette publique (et un marché immobilier hors de leur portée). Au fond, vous voulez pour Rouen ce que vient de demander Hervé Morin pour la France: la reconstruction de l'UDF d'avant, ce bon vieux parti d'élus de province, cette belle potiche sur la commode conservatrice .. Moi je voulais pour Rouen autre chose. Et je pense encore que Laure Leforestier, parcequ'elle a la confiance de beaucoup de rouennais, parce qu'elle comprend merveilleusement bien la jeune génération, celle qui fera le Rouen du XXI siècle, peut lancer ce mouvement, cette nouvelle génération démocrate dans notre ville. Notez que je n'ai rien contre le maire de Rouen. J'apprécie les qualités et l'engagement de Catherine Morin Desailly. Mais une chose essentielle me sépare de leur option, qui est aussi la votre: je pense que l'alliance MODEM/UMP est illisible pour ces jeunes dont je viens de parler. Elle l'est déjà pour ceux qui m'entourent.. Que voulez-vous que je leur dise? Que les élus rouennais sont humains, qu'ils ont beaucoup de talent ? comme je l'ai entendu samedi matin. Ils n'ont pas de raison d'en douter. Mais là n'est pas le problème. Dépersonnalisez un peu ! Ce qu'ils ne comprennent pas, c'est qu'on leur explique depuis six mois qu'il faut construire l'indépendance, et ne pas confondre ouverture et débauchage ou mésalliance, pour en définitive leur servir comme plat de résistance locale un accord à parité entre le parti du président de la république et le MODEM.
. Vous nous dites aussi que l'essentiel est d'être élu et d'agir, le reste n'étant qu'idéologie. Je navigue depuis plus de 20 ans dans les affaires publiques, et je sais la nécessité de contruire des projets réalistes, et de se préoccuper du terrain. Mais tout de même, soyons clair, les élus ne sont pas animés (sauf sans doute certains édiles de toutes petites communes) par la seule dévotion. Ils ont bien de l'ambition, et c'est d'ailleurs normal.J'ai entendu maintes fois à l'UDF MODEM le discours de l'élu qu'on est venu chercher, qui ne voulait pas faire de politique, mais que la volonté de servir a amené etc.. Sans doute. Mais les électeurs d'une grande ville ne vont pas vous élire sur vos seules bonnes intentions. Je ne doute pas des votres. Mais il ne s'agit pas de moi. Non pas que les électeurs soient des idéologues indécrotables, ou des doctrinaires attardés. Mais comment voulez-vous qu'ils ne vous ressituent pas dans l'offre politique française et rouennaise? Les gens ont besoin de choisir. Vous ne pouvez pas (ou plus) vous réfugier dans un apolitisme humaniste, ou un oecuménisme plat. Vous allez devoir faire de la politique. D'ailleurs c'est fait: les jeux sont faits. Au fond, c'est bien l'UDF d'antan qui revient. Apolitique, dénonçant l'idéologie, forcément de gauche, forcément mauvaise. Les jeux sont faits: on rebipolarise. Mais à quel prix politique pour Rouen?

Alexis

Merci de rappeler ma fidélité à Laure Leforestier. Elle a le soutien de nombreux jeunes et d'adhérents démocrates. Ceux-ci ne sont pas cependant autant omnubilés par elle que d'autres, fascinés par le Maire sortant.

Je ne savais pas aujourd'hui à quel point aujourd'hui être "bien jeune" était un problème en politique. Les Albertinistes et certains adhérents UDF le montrent clairement : il faut être du sérail, et un ancien, pour s'engager en politique.

Ce n'est pas mon truc. C'est pour cela que je suis Démocrate. Chacun son choix.

Teddy

Oui enfin, ce qui est le plus drôle, c'est de voir que c'est un jeune qui fait la morale à un plus jeune... Y en a qui n'ont honte de rien, même pas de servir juste de caution et de brevet de respectabilité, avec un mandat en guise carotte...

Albert

allez les pitchounous, on rentre à la maison maintenant.
Papa Albert ne va pas être content. Et puis Soeur Catherine, elle, a besoin de toutes les voix pour ne pas se retrouver dans une voie sans issue dans 5 mois.
Chères amies, chers amis, l'UMP vous attend avec impatience : retrouvez la à la permanence de Madame Morin-Desailly, symbole de l'ouverture sarkozyste !

JF le démocrate

@ Franck Vattier et Joël:

Inutile de me considérer comme un "jeune", car si je ne me considère pas comme "vieux", je ne suis hélas plus un jeune...

J'ai bien lu vos commentaires, que devrais-je écrire, plutôt vos attaques en règle contre Laure Leforestier. Mais personnellement je souhaiterais simplement vous rappeler deux choses, qui me semblent très importantes:

- la première, c'est qu'en Seine-Maritime, la réunion départementale UDF-MoDem de septembre s'est tenue en deux temps: les UDF invités seuls, puis UDF "mélangés" (vous-êtes vous lavés les mains avant de les cotoyer?! vous auriez dû, on ne sait jamais...) avec les MoDem. Quel beau modèle d'unicité!!!! Et tout cela sous la houlette de votre sénatrice,

- la deuxième, c'est qu'on en reparlera, et peut-être vous montrerez-vous tous les deux plus humbles, peut-être plus à votre place aussi, après les municipales.

Cordialement.

Jean Le Pitre

Laure a raison, les titres en latin ça fait bien.
https://ad.20six.fr/ap/users.albertinon/blog.php?session_id=352&blog_id=106820

fredéric Quillet

Bon ....bah c'est sans espoir...

TOUFOU

Pour ceux que le vote orange du 22 avril et du 10 juin avait apporté une griserie digne du "champ des possibles", il faut comprendre l'immense déception que représente le retrait du MoDem des municipales, le baiser de judas d'Albertini et la volonté de CMD qui n'a pour motivation qu'une carrière sous les ors du Sénat (tiens ça me rappelle le contexte bordelais).
Mais les électeurs rouennais ne se laisseront pas abuser. Il est des noms et des alliances qui ne trompent pas. Albertini+Devaux+Morin-Dessailly = Sarkozy et si on se base sur les résultats des présidentielles et municipales à Rouen, tout espoir de sortir l'équipe usée n'est pas perdu.

Quant à ceux qui comme moi avaient voté Leforestier au premier tour des législatives, simplement parce qu'il lui faisait confiance pour bousculer l'échiquier politique, ils s'en retourneront naturellement vers le moindre mal... Fourneyron ou Bérégovoy. Et toc!

Maintenant, pour ne pas finir comme sa collègue des affaires militaires, Laure Leforestier devrait tenir encore et toujours pour incarner l'alternative rouennaise pour 2010, 2012 et 2014. Région, assemblée nationale, mairie... Tout est permis!

le paladin

@Toufou: Cela n'engage que vous. Personnellement j'ai voté Laure Leforestier et il est hors de question que je vote pour Fourneyron ou pour bérégovoy. Et j'ai bien l'impression que nous serons bien nombreux dans ce cas.

Après concernant la fédération 76 MoDem, c'est un autre sujet.

Laure Leforestier

Beaucoup de commentaires dont certains réclament une réponse.
@ Franck et Joêl :
Comme vous avez le même discours, je vous fais une réponse commune. Je manque donc de courage puisque je n’étais présente ni à la réunion de samedi ni à celle avec Pierre Albertini… Pour samedi dernier, il était prévu depuis plus de six semaines, et les invitations étaient parvenues dès la fin novembre, cette manifestation où la ville recevait les rubans du patrimoine. Distinction qui récompense les opérations de restauration et d’ouverture au public remarquables. Dans les réalisations pour lesquelles j’éprouve une véritable fierté, le Gros Horloge figure en premier lieu. Ce projet que j’ai porté avec mes collaborateurs, m’a occupée plus de cinq ans durant ce mandat écoulé. Un an jour pour jour après l’ouverture au public, cette manifestation avait pour moi et ceux qui m’avaient accompagnée une importance particulière mais pouvez-vous comprendre la relation intime, amoureuse qui me lie à cette ville ?
Quant à la rencontre des adhérents avec Pierre Albertini, même si vous en aviez formulé la demande, il me semble qu’elle se devait d’être débattue comme l’ensemble des modalités de consultations des militants au sein du bureau départemental. Ce ne fut pas le cas, et là encore, cette rencontre avait lieu exactement le même jour à la même heure où je devais intervenir à l’université de la démocratie locale. Ah ! Les hasards du calendrier… Mais permettez-moi, et je crois déjà vous l’avoir expliqué à tous deux en direct, de mettre au-dessus des querelles partisanes l’exécution de mon mandat municipal que j’entends mener à terme.
« Oui, j’estime que notre mouvement est bien moderne car notre mouvement propose une voie qui n’a encore jamais été envisagée : travailler ensemble » : si, si, cela fait un demi-siècle que cette voie est explorée « ensemble » avec l’UMP.
« Pourtant il eût été plus simple de construire bien plus tôt s’il n’y avait pas eu tant de manœuvres contreproductives. » : Dès juillet je proposais de réunir anciens et nouveaux adhérents. Cette fameuse réunion de Boihimont dans la seconde quinzaine de novembre qui réunissait tous les adhérents de Seine-Maritime et à l’ordre du jour bien verrouillé n’avait pas vocation à étaler les difficultés rouennaises. Mais peut-être y a-t-il eu à la permanence des réunions de construction d’un projet municipal. Je suis distraite car cela m’a échappé…
« Quel est votre projet ? » : Mais nous commencions à l’ébaucher, j’ai pris le temps de parler sur ce blog de ce qui me paraissait être des lignes directrices pour une liste Mouvement Démocrate et le site Inspirez Rouen, qui n’a plus vocation à exister aujourd’hui, entamait également la réflexion. Et vous, quel est votre projet ? Sur quelles base programmatique discuterez vous avec Pierre Albertini ? J’oubliais, ma mémoire me fait encore défaut, défendre la blanche colombe rouennaise des assauts socialo-bolchéviques de ces salauds de bouffeurs de carottes râpées, les immondes fabiusiens !
« Et ces injures à peine déguisées envers la présidente, ce n’est pas digne de vous Laure, je vous pensais au-dessus de cela. » : Il n’y a aucune injure dans mon texte, je vous remercie en revanche de sortir cette fois-ci de l’anonymat et de sortir du tutoiement très limite que vous utilisiez à mon encontre sur un autre blog.
@ Pour l’union :
« Mais une ville n'est pas un lieu de sectarisme et faite de dogme. C'est une équipe collective et solidaire, c'est un programme commun pour tous et avec tous. » : A voir comment certains de mes collègues m’ont joyeusement conchiée samedi dernier, je doute de pouvoir trouver ma place au sein de cette équipe collective et solidaire…
« Pourquoi n'iriez vous pas maintenant travailler pour que le centrisme qu'il soit plein centre ou de centre droit conserve la ville de ROUEN. » : C’est bien là où nos modes de pensées diffèrent. Je n’ai aucun sentiment de possession sur la ville, je n’ai donc pas peur de la « perdre ».
@ Jean le Pitre :
Vous avez déjà remarqué que je préfère les langues vivantes aux langues mortes et l’utilisation parfois abusive de l’anglais plutôt que le latin. Mais ma longue éducation en pension religieuse me permet de vous donner le repons :
Ite missa est
Amen
C’est bien ça le problème avec les démocrates-chrétiens…
@ Et à tous ceux qui me manifestent leur sympathie et leur soutien :
Merci, I love you too.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Mes dernières lectures


Les news du jour

Twitter Updates

    follow me on Twitter